À Cuba, la présidence a changé sur la forme, pas sur le fond

Par
Depuis son arrivée à la présidence cubaine, il y a 100 jours, Miguel Diaz-Canel multiplie les apparitions publiques à travers l'île communiste dans l'optique de consolider son image de chef d'Etat, mais la dynastie Castro a gardé la main sur la majorité des décisions politiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LA HAVANE (Reuters) - Depuis son arrivée à la présidence cubaine, il y a 100 jours, Miguel Diaz-Canel multiplie les apparitions publiques à travers l'île communiste dans l'optique de consolider son image de chef d'Etat, mais la dynastie Castro a gardé la main sur la majorité des décisions politiques.