Iran: L'Europe en symbole d’impuissance ?

Par

Dans une tribune dense et didactique publiée par le quotidien beyrouthin L'Orient-Le-Jour, Myriam Daher, avocate aux barreaux de Beyrouth, Paris et New York, analyse les rares et faibles cartes en main des Européens concernant l'avenir de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour tenter de dissiper les menaces américaines et préserver ses entreprises, l’UE a d’abord réactivé son règlement de « blocage », adopté en 1996 pour contrer les effets extraterritoriaux des sanctions américaines visant notamment l’Iran et Cuba. S’il dispose que les personnes et entités européennes ont l’obligation de ne pas respecter les mesures d’application extraterritoriale prises par un État tiers, ce règlement – déjà en vigueur au plus fort des amendes infligés aux entreprises européennes– demeure toutefois largement symbolique et n’a d’ailleurs jamais été appliqué.