Appel à la libération des journalistes de Reuters en Birmanie

Par
Les familles des deux journalistes de Reuters emprisonnés en Birmanie ont demandé leur grâce au président birman, a annoncé vendredi leur avocate Amal Clooney, qui a appelé la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi à accepter cette requête.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

NATIONS UNIES (Reuters) - Les familles des deux journalistes de Reuters emprisonnés en Birmanie ont demandé leur grâce au président birman, a annoncé vendredi leur avocate Amal Clooney, qui a appelé la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi à accepter cette requête.