Comment Julian Assange s’est retrouvé dans le viseur de la CIA

Par

Une enquête de Yahoo! dévoile comment la publication de documents de la CIA en 2017 a conduit lagence à envisager lenlèvement du fondateur de WikiLeaks, alors réfugié dans lambassade équatorienne de Londres. Donald Trump, lui, aurait même évoqué son exécution.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La CIA et la présidence américaine ont envisagé, en 2017, de kidnapper, voire d’exécuter le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, en représailles contre la publication de documents détaillant les outils d’espionnage de l’agence américaine, rapporte dimanche 26 septembre Yahoo News.