La condamnation de la star R. Kelly, un symbole pour #MeToo

Par

La star de R’n’B, auteur du tube mondial « I Believe I Can Fly », a été condamnée par un tribunal de New York d’une série de crimes sexuels, dont celui d’avoir dirigé pendant des années un « système » d’exploitation sexuelle de jeunes femmes, dont des mineures.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'issue du procès était très attendue. Mardi, le tribunal de New York, qui jugeait depuis plusieurs semaines la star planétaire R. Kelly, auteur du tube mondial « I Believe I Can Fly », l'a déclaré coupable d'une série de crimes sexuels, dont celui d’avoir dirigé pendant des années un « système » d’exploitation sexuelle de jeunes femmes, dont des mineures.