Derrière l’intervention militaire en Syrie, la Turquie réprime ses Kurdes

Par

Pendant que l’armée turque prend pied dans le nord-est de la Syrie pour mettre fin à l’expérience de l’entité kurde autonome du Rojava, la police et la justice mettent les bouchées doubles en Turquie pour démanteler l’opposition politique kurde.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Diyarbakir (Turquie), de notre envoyé spécial. – « Elle est où la démocratie ? On vote aux élections, et puis on nous dit que notre choix ne compte pas. Elle est où la fraternité ? À la télé, ils disent que les Turcs et les Kurdes sont frères, mais en même temps on nous tue au Rojava. » Mahmut, le gardien d’immeuble, est amer. Après un silence, il entonne les slogans du sit-in : « Amed, réveille-toi, défends le Rojava ! » « Résistons, résistons, nous vaincrons ! »