Proche et Moyen-Orient

En Syrie, la plus grande prison au monde de djihadistes tombe aux mains… des djihadistes

L’État islamique s’est emparé pendant une semaine d’un centre de détention à Hassaké, obligeant l’armée américaine à intervenir. Des dizaines de prisonniers sont en fuite. Pour les Forces démocratiques syriennes, le retour du phénix djihadiste est une très mauvaise nouvelle.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est la plus grande opération lancée par l’État islamique depuis la chute, le 23 mars 2019, de la petite ville syrienne de Baghouz, dernier réduit du groupe djihadiste, à l’issue d’un siège de deux longs mois. Commencée pendant la nuit du 20 au 21 janvier, elle a visé principalement la prison d’Al-Sina’a, le plus grand centre de détention au monde de djihadistes, dans la ville de Hassaké (nord-est de la Syrie). Les assaillants ont pu notamment s’en emparer – ils en contrôlaient encore une petite partie jeudi.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal