New York (États-Unis), de notre correspondant.- Le bleu de chauffe aurait été un peu trop voyant. L’équipe de Donald Trump avait donc préféré que les mineurs de fond invités sur la scène durant la signature de son décret soient vêtus de polos à manches courtes et de pantalons clairs “relax”. La rangée de costauds de la working class reconnaissante a été installée derrière les costumes gris de leurs improbables défenseurs au sein de l’exécutif: Scott Pruitt, patron de l’Agence de protection de l’environnement ; Rick Perry, ministre de l’énergie ; le président lui-même. Tout cela venait confirmer l’esprit de la dernière bordée d’executive orders (décrets) de la Maison Blanche, destinée à rayer d’un seul trait toutes les mesures favorables à l’environnement prises par le prédécesseur de Donald Trump, Barack Obama.