Thomas Frank: comment la gauche américaine a abandonné ses électeurs

Par

L’essayiste américain publie un nouveau livre, Pourquoi les riches votent à gauche, qui raconte comment les démocrates ont préféré les élites financières et technologiques aux classes populaires. Et pourquoi Trump a gagné et pourrait bien être réélu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le journaliste et essayiste américain Thomas Frank, 53 ans, avait défrayé la chronique au cœur des années Bush, en 2004, avec un ouvrage intitulé What’s the Matter With Kansas ?, traduit en français par Pourquoi les pauvres votent à droite. Il y analysait, à partir de son État natal du Kansas, comment les classes populaires rurales, autrefois à l’avant-garde du progressisme américain, votaient désormais majoritairement pour les conservateurs. Selon lui, la mise en avant par la droite de questions clivantes comme le droit de porter des armes à feu, le mariage homosexuel ou la religion, a permis aux conservateurs d’orienter la colère des électeurs au bas de l’échelle sociale vers les élites de gauche, en même temps qu’ils infligeaient des politiques néolibérales sauvages au détriment de ces mêmes électeurs.