Les ratés de la lutte contre Ebola en Guinée

Par

Un an et demi après le début de l'épidémie, les ONG, l’ONU, et les Guinéens eux-mêmes essaient de comprendre les erreurs commises dans le traitement de l'épidémie, les violences et les résistances qui ont surgi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre correspondant en Afrique de l’Ouest.- Dans la base du programme alimentaire mondial installée au bord de l'aérodrome de brousse de Kissidougou, en Guinée, un employé français secoue les grilles barbelées qui l'entourent en mimant un prisonnier ou un singe en cage. « Tu veux qu'on te jette des cacahuètes ? » plaisantent à quelques mètres de là des collègues de Médecins sans frontières (MSF). « Je préfère qu'on me jette des cacahuètes plutôt que des pierres ! » rétorque-t-il. Éclat de rire général.