Obama attaque les entreprises qui « désertent » l'impôt

Par

Barack Obama et son administration ont engagé la bataille contre les entreprises qui choisissent « l'inversion » : en rachetant une société étrangère, elles peuvent échapper à l'impôt américain. Une façon de contourner les règles fiscales qui a déclenché un débat intense, à quelques mois des élections de mi-mandat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lorsqu'il est prononcé par le ministre français du redressement productif Arnaud Montebourg, le terme « patriotisme économique » déclenche généralement les sourires indulgents de ceux qui se désignent eux-mêmes comme des économistes sérieux. Mais comment réagissent-ils lorsque l’expression est employée, en moins d’une semaine, à la fois par Barack Obama et par son secrétaire au Trésor ?