Ce que Kim Jong-un a appris à Berne

Par

Une biographie de Kim Jong-un détaille comment le dictateur de Pyongyang protège son pouvoir hors de toute trace de démocratie, écrit Le Temps de Genève.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’auteure de The Great Successor. The Divinely Perfect Destiny of Brilliant Comrade Kim Jong Un, Anna Fifield, est la correspondante du Washington Post à Pékin, après l’avoir été à Séoul, visitant pendant dix ans, dans tous les sens, la République du Nord. Elle revient en détail, et c’est l’intérêt de son livre, sur le séjour de cinq ans du jeune Kim, dans deux écoles de la région bernoise au tournant du siècle. Qu’y a-t-il appris? On lui parlait de droits humains, de l’émancipation des femmes, de démocratie, de Mandela, de Gandhi… De Révolution française aussi, quand le populaire, après une petite amélioration de son sort, n’avait plus supporté une régression et une oppression.