Enquête de la FIDH sur les crimes commis à Gaza à l'été 2014

La Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH) publie un rapport sur les exactions commises par l’armée israélienne au cours de l’opération « Bordure protectrice » en juillet-août 2014 qui a fait plus de 2 000 morts. Une pluie de bombes s'était alors abattue sur la population civile, en réponse à des tirs aveugles de roquettes par les groupes armés palestiniens. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Intitulé « Prise au piège et punie : la population civile de Gaza lors de l’opération Bordure protectrice », le rapport, fruit d'une mission sur le terrain juste après le cessez-le-feu en août 2014, présente des éléments de preuve sur la possible perpétration de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité commis par l'armée israélienne. Il a été transmis à la Cour pénale internationale (CPI), trois jours avant l’entrée en vigueur de la ratification des statuts de la CPI par la Palestine, le 1er avril. Sur demande de l’Etat palestinien, le procureur de la CPI a déjà lancé un examen préliminaire sur la situation à Gaza.