A Berlin, la réouverture des écoles a commencé, dans un climat de grande incertitude

Par

Depuis le 27 avril en Allemagne, certaines classes d’âge sont revenues à l’école « à dose homéopathique ». D’autres les suivront à partir du 4 mai. L’heure n’est pas vraiment aux considérations pédagogiques, mais plutôt sanitaires, pour éviter que la pandémie ne reparte. Témoignages de professeurs et collégiens berlinois.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne), de notre correspondant.– Pour Tamaya Sauerwein, collégienne de 15 ans dans une filière européenne franco-allemande du lycée berlinois Sophie-Scholl, le déconfinement scolaire a commencé le 27 avril au matin. « La veille, nous avions reçu par mail un plan dessiné à la main nous indiquant la porte à emprunter pour entrer dans l’école et rejoindre la salle où mon groupe est assigné. Les classes ont été divisées en groupes de 14 élèves, avec des tables espacées de 1,5 mètre. Pas mal d’entre nous sommes arrivés en masque. C’était absolument irréel et malgré la joie de se revoir, l’ambiance n’est pas vraiment à la rigolade », témoigne la jeune fille qui vit depuis 5 semaines en semi-confinement dans un petit appartement avec ses parents et ses deux jeunes sœurs.