La gauche a-t-elle un avenir en Amérique latine?

Par

En dépit d'un succès probable au Mexique, les gauches sont globalement en recul sur le continent sud-américain. Franck Gaudichaud revient sur les causes de cet épuisement du « cycle progressiste ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au cours des années 2000, l’expression de « vague rose » a été employée pour désigner les nombreux succès électoraux remportés par les gauches latino-américaines. Au Brésil avec Lula, en Argentine avec les époux Kirchner, au Venezuela avec Hugo Chávez, en Bolivie avec Evo Morales… plusieurs nuances de « progressisme » latino-américain ont triomphé sur la durée et marqué leurs sociétés respectives.