La gauche a-t-elle un avenir en Amérique latine?

Par

En dépit d'un succès probable au Mexique, les gauches sont globalement en recul sur le continent sud-américain. Franck Gaudichaud revient sur les causes de cet épuisement du « cycle progressiste ».

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Au cours des années 2000, l’expression de « vague rose » a été employée pour désigner les nombreux succès électoraux remportés par les gauches latino-américaines. Au Brésil avec Lula, en Argentine avec les époux Kirchner, au Venezuela avec Hugo Chávez, en Bolivie avec Evo Morales… plusieurs nuances de « progressisme » latino-américain ont triomphé sur la durée et marqué leurs sociétés respectives.

Depuis quelques années, ce cycle victorieux s’est cependant enrayé. La probable élection de López Obrador au Mexique risque fort d’être isolée. Et même lorsque la gauche occupe le pouvoir, le bilan démocratique et social se dégrade sérieusement, comme au Venezuela. Selon Franck Gaudichaud, maître de conférences en civilisation latino-américaine, une phase d’instabilité s’est incontestablement ouverte, qui n’équivaut pas encore à un nouveau cycle hégémonique en faveur des droites.

Pour Mediapart, cet enseignant-chercheur revient sur les causes de l’épuisement des expériences progressistes des années 2000. Sans occulter le caractère réactionnaire des oligarchies conservatrices, sans nier l’intérêt que les États-Unis trouveraient à leur revanche, il pointe les limites propres des forces de gauche qui ont occupé le pouvoir d’État. Il évoque une « décomposition politique avancée » au Nicaragua, et le « drame pour l’émancipation » que constitue l’impasse vénézuélienne.

Selon lui, les ferments d'un renouveau se situent dans les mouvements populaires. Il en veut pour exemple la dynamique singulière des combats féministes ces dernières années.

© Mediapart

Cette émission est également disponible en podcast (à retrouver ici).

Abonnez-vous à Mediapart
Toutes les vidéos de Mediapart
Abonnez-vous à la chaîne YouTube de Mediapart

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale