« La Cour suprême des États-Unis a un agenda : celui de l’extrême droite »

En quelques jours, la Cour suprême des États-Unis à majorité conservatrice a rendu plusieurs arrêts inquiétants. Le premier, actant la fin de l’autorisation fédérale d’avorter, a mis le monde en émoi. Jeudi 30 juin, elle a nié l’autorité de l’Agence pour l’environnement américaine pour réduire les gaz à effet de serre. Pour l’américaniste Sylvie Laurent, elle est devenue une institution « d’extrême droite », au service d’une minorité d’Américains.

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

Sylvie Laurent est historienne et américaniste à Sciences Po. Elle a notamment publié Pauvre petit Blanc : le mythe de la dépossession raciale (FMSH, 2020), La Couleur du marché. Racisme et néolibéralisme aux États-Unis (Seuil, 2016) et une biographie de Martin Luther King (Martin Luther King, une biographie intellectuelle et politique, Seuil, 2015, aussi disponible en édition de poche). Elle participe régulièrement aux émissions de Mediapart.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié