Mali : Amnesty raconte le supplice des “bérets rouges”

Par

Amnesty International accuse les militaires de la junte d'avoir perpétré une série de violations des « droits humains les plus graves » contre les “bérets rouges” de l'ex-président Touré, en réponse à la tentative de contre-coup d'État du 30 avril.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Actes de tortures, sévices sexuels, exécutions extrajudiciaires, disparitions forcées... « Les militaires soutenant la junte ont commis en toute impunité des violations des droits humains marginalisant le système judiciaire. » Les conclusions du dernier rapport d’Amnesty International sur le Mali (à télécharger ici) sont sans appel.