Kim Jong-un offre deux chiens au Sud en signe de paix

Par
Kim Jong-un a offert au président sud-coréen Moon Jae-in deux Pungsan blancs, des chiens de chasse élevés en Corée du Nord, nouveau témoignage du réchauffement entre les deux Corées.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

SEOUL (Reuters) - Kim Jong-un a offert au président sud-coréen Moon Jae-in deux Pungsan blancs, des chiens de chasse élevés en Corée du Nord, nouveau témoignage du réchauffement entre les deux Corées.

Moon et Kim se sont rencontrés pour la troisième fois cette année à la mi-septembre, le chef de l'Etat sud-coréen effectuant pour la première fois le voyage de Pyongyang.

C'est à cette occasion que le dirigeant nord-coréen a proposé ce cadeau à son interlocuteur, a expliqué la présidence sud-coréenne dans un communiqué diffusé dimanche.

Les deux chiens ont traversé jeudi la zone démilitarisée par le village de Panmunjom pour gagner la Corée du Sud.

Les Pungsan, dont le nom vient d'un comté nord-coréen, sont réputés pour leur loyauté et leurs talents de chasseur, allant jusqu'à traquer des tigres.

L'animal est considéré officiellement comme un "monument national" en Corée du Nord.

Les deux Pungsan vivront avec Tori, un bâtard que le président Moon Jae-in, qui ne cache pas son amour des animaux, a fait venir à la présidence deux mois après sa prise de fonction.

Ce n'est pas la première fois qu'un dirigeant nord-coréen offre un tel présent à un président sud-coréen puisque Kim Jong-il, le père de Kim Jong-un, avait donné deux Pungsan en 2000 au président sud-coréen de l'époque, Kim Dae-jung, à l'issue du premier sommet intercoréen de l'Histoire.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale