Des Yézidies vont se joindre à la plainte contre Lafarge

Par
LONDRES (Thomson Reuters Foundation) - Un groupe de femmes appartenant à la communauté des Yézidis, kidnappées par l'Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie, va se joindre à la plainte visant Lafarge mis en examen en France pour financement d'une entreprise terroriste et complicité de crimes contre l'humanité dans le dossier de sa cimenterie syrienne, ont annoncé leurs avocats.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Thomson Reuters Foundation) - Un groupe de femmes appartenant à la communauté des Yézidis, kidnappées par l'Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie, va se joindre à la plainte visant Lafarge mis en examen en France pour financement d'une entreprise terroriste et complicité de crimes contre l'humanité dans le dossier de sa cimenterie syrienne, ont annoncé leurs avocats.