L'Egypte au centre d'un monde arabe en ébullition

Le président syrien, Bachar el-Assad, reconnaît que ces révoltes ouvrent une «nouvelle ère». Moulay Hicham, cousin du roi Mohammed VI, estime que «le Maroc ne sera pas une exception». Le président yéménite à la télévision dimanche: «Le Yémen n'est pas la Tunisie.»

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'Égypte vit son septième jour de protestations malgré un gouvernement remanié. Les manifestants prévoient une grande marche mardi, une «manifestation des millions». Le président syrien, Bachar el-Assad, reconnaît que ces révoltes ouvrent une «nouvelle ère». Moulay Hicham, cousin du roi Mohammed VI, estime que «le Maroc ne sera pas une exception». Le président yéménite à la télévision dimanche: «Le Yémen n'est pas la Tunisie.»