Au cœur des scandales pédophiles, Benoît XVI peut-il être poursuivi?

Par
Alors que les accusations d'abus sexuels de la part de prêtres se multiplient dans toute l'Europe, après les cas recensés aux États-Unis ou en Irlande, le pape est mis en cause personnellement. Durant vingt ans, il a supervisé des enquêtes internes... qui n'ont jamais abouti. Des juristes examinent les possibilités de poursuites.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Si l'on était dans un roman de Dan Brown, on pourrait écrire que «l'étau se resserre» autour de Joseph Ratzinger, alias Benoît XVI. Non seulement le pape, en tant que numero uno de l'Église catholique, est la personne responsable des crimes de ses ouailles, dans les innombrables affaires de viols et de pédophilie dans lesquelles sont impliqués prêtres et évêques. Mais il est désormais mis en cause personnellement, à triple titre, dans plusieurs de ces scandales.