En Côte d’Ivoire, les prisonniers vivent dans «des conditions inhumaines»

Par Olivia Macadré et François Hume-Ferkatadji

En urgence et face à la pandémie de Covid-19, les autorités ont suspendu pendant un mois les visites dans les 34 prisons du pays. Une nouvelle difficulté pour les détenus déjà sous-alimentés et fragilisés par des conditions sanitaires désastreuses.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Abidjan (Côte d’Ivoire), de nos correspondants.– Dans la cour centrale de la maison d’arrêt et de correction (MACA) d’Abidjan, la lumière du jour s’évanouit sur les façades craquelées. Les détenus sont en train de rejoindre leur cellule avec nonchalance quand des cris et des bruits métalliques en saccades déchirent le ciel. « Aidez-nous, on nous laisse mourir à l’abandon ! »