Hambourg, première ville allemande à limiter le diesel

Par

En interdisant deux artères centrales aux véhicules les plus polluants, le grand port est le premier centre urbain allemand qui met sa menace à exécution. Bien que l’opération soit limitée, son caractère symbolique est puissant.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne), de notre correspondant.– Le gouvernement fédéral et l’industrie automobile allemande ont rêvé jusqu’au bout qu’il n’y aurait pas d’interdiction complète ou partielle de rouler en diesel dans les villes allemandes. Mais Hambourg, en précédant Stuttgart, Berlin, Munich ou Düsseldorf dès ce jeudi 31 mai, vient détruire ces espoirs. Ce passage à l’acte place en effet les autorités fédérales et les grands constructeurs un peu plus sous pression. Car ces derniers n’ont toujours pas apporté de solutions aux problèmes sanitaires causés par les moteurs diesel et leurs rejets excessifs de dioxyde d’azote (NOx/NO2).