Usul. Faut-il lâcher Quatennens pour sauver l’union de la gauche ?

La dynamique de la Nupes a-t-elle du plomb dans l’aile ? C’est ce que l’on peut penser en écoutant les réactions des un·es et des autres à l’affaire Adrien Quatennens, condamné pour des faits de violences conjugales et dont la réintégration future ne fait pas l’unanimité.

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

© Mediapart

Usul et Ostpolitik

19 décembre 2022 à 12h57

PDF

La dynamique de la Nouvelle Union populaire, écologique et sociale (Nupes) a-t-elle du plomb dans l’aile ? C’est ce que l’on peut penser en écoutant les réactions des un·es et des autres à l’affaire Adrien Quatennens, condamné à quatre mois de prison avec sursis pour des faits de violences conjugales. La probable réintégration à venir du député du Nord au groupe de La France insoumise à l’Assemblée nationale ne fait pas l’unanimité à gauche, y compris au sein du mouvement de Jean-Luc Mélenchon.