À La France insoumise, la fronde continue

Le manque de pluralisme à la direction du mouvement de gauche suscite des critiques cinglantes en interne. Plusieurs membres du groupe parlementaire ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin dans la lutte pour sa démocratisation.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Mardi 13 décembre, les parlementaires de la France insoumise (LFI) s’étaient passé le mot. Depuis plusieurs jours, le groupe réfléchissait à une méthode permettant à tout le monde de s’exprimer sur la décision à prendre au sujet d’Adrien Quatennens. Ce même jour, l’ancien coordinateur du mouvement a été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour des violences conjugales. Dans la foulée, le groupe parlementaire a voté et annoncé sa décision dans un communiqué : une « radiation temporaire du groupe » pour quatre mois, et un retour « conditionné à l’engagement de suivre un stage de responsabilisation » sur les violences faites aux femmes.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal