Mathieu Dejean

J'ai rejoint Mediapart en septembre 2021 pour couvrir les gauches dans le cadre de la présidentielle et des législatives de 2022, après six ans passés aux Inrocks

Consulter ici ma déclaration d'intérêts

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Comment les députés-activistes de la Nupes veulent subvertir l’Assemblée nationale

    Par
    Sandrine Rousseau, Alma Dufour, Marie Pochon, William Martinet, Louis Boyard et Aurélie Trouvé. © Photos Sébastien Calvet / Mediapart et AFP Sandrine Rousseau, Alma Dufour, Marie Pochon, William Martinet, Louis Boyard et Aurélie Trouvé. © Photos Sébastien Calvet / Mediapart et AFP

    Après un quinquennat de mobilisations, des protagonistes des luttes sociales font leur entrée au Palais-Bourbon. Sur le fond et sur la forme, elles et ils promettent de travailler en symbiose avec la rue.

  • À Paris, des féministes demandent la démission des ministres Abad et Darmanin

    Par
    Le 20 juin, lors du rassemblement demandant la démission de Damien Abad, à Paris. © Mathieu Dejean / Mediapart Le 20 juin, lors du rassemblement demandant la démission de Damien Abad, à Paris. © Mathieu Dejean / Mediapart

    Le collectif « Nous toutes » et de l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique appellent à la démission des deux ministres, réélus dimanche au second tour des élections législatives, en dépit des accusations de violences sexuelles dont ils font l’objet.

  • La Nupes hésite sur son mode d’organisation

    Par
    Jean-Luc Mélenchon entouré de représentants de la Nupes à Paris, le 17 juin 2022. © Photo Christophe Archambault / AFP Jean-Luc Mélenchon entouré de représentants de la Nupes à Paris, le 17 juin 2022. © Photo Christophe Archambault / AFP

    Pour apparaître clairement comme le premier groupe d’opposition, Jean-Luc Mélenchon propose que la Nupes se constitue « comme un seul groupe au Parlement ». Mais la peur de l’effacement des identités politiques de gauche semble prendre le dessus. 

  • La gauche revient en première opposante à l’Assemblée

    Par et
    Jean-Luc Mélenchon lors de son discours après les premiers résultats des élections législatives, à Paris, le 19 juin 2022. © Photo Bertrand Guay / AFP Jean-Luc Mélenchon lors de son discours après les premiers résultats des élections législatives, à Paris, le 19 juin 2022. © Photo Bertrand Guay / AFP

    Manquant à son objectif d’obtenir la majorité, la Nupes réalise néanmoins une performance en envoyant près de 150 députés à l’Assemblée nationale.

  • Le péril jeune met la Macronie sous pression

    Par
    Université Jean Jaurès, le 23 mars 2022, lors d'un meeting de François Ruffin. © Lilian Cazabet / Hans Lucas via AFP Université Jean Jaurès, le 23 mars 2022, lors d'un meeting de François Ruffin. © Lilian Cazabet / Hans Lucas via AFP

    Les candidats de la Nupes Salomé Robin, Louis Boyard et Noé Gauchard ont entre 19 et 22 ans. Et ils défient des ténors de la majorité présidentielle au second tour. Avec des styles différents, ils font entendre la voix d’une génération en demande de radicalité.

  • Nupes : le pari réussi de l’union de la gauche

    Par et
    Jean-Luc Mélenchon avant son vote à Marseille, le 12 juin 2022. © Photo Christophe Simon / AFP Jean-Luc Mélenchon avant son vote à Marseille, le 12 juin 2022. © Photo Christophe Simon / AFP

    En se qualifiant au second tour dans plus de 350 circonscriptions et en étant au coude à coude avec la majorité présidentielle en nombre de voix, la gauche écologiste unie réussit une performance inédite.  

  • Comment la Nupes a imposé un duel à Macron

    Par et
    Jean-Luc Mélenchon lors d’un meeting de la Nupes à Caen, le 8 juin 2022. © Photo Sameer Al-Doumy / AFP Jean-Luc Mélenchon lors d’un meeting de la Nupes à Caen, le 8 juin 2022. © Photo Sameer Al-Doumy / AFP

    C’est le coup de force de la gauche : avoir réussi à s’unir et à capitaliser sur le score de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle pour repolitiser ces élections, et menacer la majorité présidentielle. 

  • Un front très large d’économistes soutient le programme de la Nupes

    Par
    Jacques Généreux, Dominique Méda, Thomas Piketty, Éloi Laurent, Bruno Amable, Gabriel Zucman, Bernard Friot, Julia Cagé. © Photomontage Mediapart Jacques Généreux, Dominique Méda, Thomas Piketty, Éloi Laurent, Bruno Amable, Gabriel Zucman, Bernard Friot, Julia Cagé. © Photomontage Mediapart

    Plus de 300 économistes, dont Thomas Piketty, apportent leur soutien au programme de la Nupes. Une « assemblée de compétences » avec laquelle la coalition de gauche compte bien rester en lien, qu’elle gouverne ou qu’elle occupe des postes clés à l’Assemblée après les législatives.

  • À Limoges, la méthode Ruffin fait son chemin

    Par
    Damien Maudet et Barbara Stiegler à Eymoutiers, le 25 mai 2022. © Photo Mathieu Dejean / Mediapart Damien Maudet et Barbara Stiegler à Eymoutiers, le 25 mai 2022. © Photo Mathieu Dejean / Mediapart

    Foot, fêtes populaires et agit-prop : dans la Haute-Vienne, Damien Maudet met en application les principes du député-reporter pour mobiliser un électorat rural populaire, qui a parfois basculé dans le vote RN. Une école de formation politique qui fait des émules pour les législatives.

  • La Nupes : alliance électorale ou vraie recomposition ?

    Par et
    Lors de la convention de l’union populaire écologique et sociale à Aubervilliers, le 7 mai 2022. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart Lors de la convention de l’union populaire écologique et sociale à Aubervilliers, le 7 mai 2022. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart

    Si la coalition de la gauche est présentée comme « historique », nul ne sait quel sera son destin après les législatives. Les Insoumis, en position de force, veulent qu’elle perdure.