PS : un scrutin contesté, un parti ridiculisé

Encore une élection ratée pour le PS – interne, cette fois-ci. Dans la nuit de jeudi, les deux camps qui s’opposaient pour le poste de premier secrétaire ont revendiqué la victoire. Dimanche, le parti a confirmé le maintien d’Olivier Faure, sans l’approbation de son rival.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le Parti socialiste (PS) reste un objet fascinant, six ans après son effondrement et la perte de son statut de grand parti de gouvernement. Depuis jeudi 19 janvier et la clôture du vote pour le poste de premier secrétaire, tenu le jour d’une mobilisation sociale historique contre la réforme des retraites, deux versions s’affrontent sur l’issue du scrutin.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal