«Zuoz», dans l’internat des enfants riches

Par Tënk & Mediapart

Au cœur des Alpes, en Suisse, l’école privée de Zuoz apprend à ses quelque 200 pensionnaires, tous issus des familles les plus riches du monde, les vertus du libéralisme, de la discipline et de la civilité. Le régime de cet internat est sévère : pas d’écarts, pas d’excès, de la mesure en toute chose. Mais la discipline permet d’acquérir l’art de la rhétorique et l’une des règles essentielles du libre-échange : la négociation. En tournant froidement à la bonne distance de son sujet, Daniella Marxer signe là un documentaire rare. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Si ce film s’attache essentiellement à la vie dans le labyrinthe de l’internat, c’est dans les détails des leçons au tableau, dans les discussions entre élèves ou au sein du personnel pédagogique… que l’on saisit la nature du monde où vivent ces pensionnaires et leur socle de valeurs. À mille lieues du documentaire que nous avons mis en ligne la semaine dernière : Les collégiens et l’ancien combattant, visible ici.