Livreurs à vélo, courant alternatif

C’est la bataille de David contre Goliath. Ce reportage de 7 minutes raconte l’histoire de coursiers à vélo européens qui utilisent les technologies de pointe pour concurrencer les géants de la foodtech, comme Uber et Deliveroo.

Ce documentaire est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

« Reclaiming Work » © Mediapart

Black & Brown

10 mai 2020 à 11h13

« On est en train de faire la révolution. On n’est pas seulement en train de rêver, on est la réponse, on est une solution », explique une livreuse de repas à vélo dans le reportage ci-dessous.

On se souvient de la lutte des coursiers Deliveroo le jour où il fut mis fin au système de paiement à l’heure ; du combat des livreurs de Take Eat Easy pour être reconnus comme salariés et non travailleurs indépendants ; du film de Ken Loach, cet automne, Sorry, We Missed You, décortiquant les conditions de vie des livreurs assujettis aux plateformes type Amazon.

Aujourd’hui, face aux Deliveroo, Uber East, Just Eat, etc., des livreurs à vélo s’organisent en coopérative pour proposer une alternative et reprendre en main leurs conditions de travail, accéder à une rémunération digne et envisager leur protection sociale.

Cela se passe à Madrid, à Bordeaux (avec les Coursiers bordelais), à Nantes (avec les Coursiers nantais), à Lille (avec Lil’Bike), à Paris (avec Olvo), en Belgique (avec Molenbike et Rayon9), en Allemagne…

Au centre de ces coopératives, CoopCycle. Des Français qui d’abord créent une application (développée en open source) afin que les coursiers et les restaurateurs ne soient plus dépendants des géants de la foodtech. C’était en 2017 et l’histoire vous est racontée ici. Puis, CoopCycle est devenue un réseau de coopératives de livraison européennes, s’inspirant du « modèle de la sécurité sociale » et un peu à l’image de la structure des magasins Biocoop.

Un combat social et politique où, à travers l’outil numérique, se « réactualisent des questions comme l’organisation du prolétariat, la lutte des classes… », raconte l’un des membres de CoopCycle dans ce reportage de 7 minutes réalisé par les Anglais de Black & Brown.

  • CoopCycle tient un blog sur Mediapart, à retrouver ici.

À la Une de Mediapart

International — Reportage
Être LGBT+ en Afghanistan : « Ici, on nous refuse la vie, et même la mort »
Désastre économique, humanitaire, droits humains attaqués… Un an après avoir rebasculé dans les mains des talibans, l’Afghanistan n’en finit pas de sombrer. Pour la minorité LGBT+, le retour des fondamentalistes islamistes est dévastateur.
par Rachida El Azzouzi et Mortaza Behboudi
International — Enquête
« Ils ne nous effaceront pas » : le combat des Afghanes
Être une femme en Afghanistan, c’est endurer une oppression systématique et brutale, encore plus depuis le retour au pouvoir des talibans qui, en un an, ont anéanti les droits des femmes et des fillettes. Quatre Afghanes racontent à Mediapart, face caméra, leur combat pour ne pas être effacées. Un documentaire inédit.
par Mortaza Behboudi et Rachida El Azzouzi
Police
Un homme condamné pour violences conjugales en 2021 entre dans la police
Admis pour devenir gardien de la paix en 2019, condamné pour violences conjugales en 2021, un homme devrait, selon nos informations, prendre son premier poste de policier en septembre dans un service au contact potentiel de victimes, en contradiction avec les promesses de Gérald Darmanin. Son recrutement avait été révélé par StreetPress.
par Sophie Boutboul
Climat — Reportage
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne