Sauver la boîte «Coûte que coûte»

Par Tënk & Mediapart

La réalisatrice Claire Simon a passé des mois dans une petite entreprise où se fabriquent des plats cuisinés. Où il faut produire même si les salaires ne seront pas versés, où il faut convaincre les banques, trouver des fournisseurs, des clients… Coûte que coûte chronique une guerre économique où chacun est sur le front.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

C'est une comédie dramatique, tout en tension. Dans le huis clos d'une PME, des hommes et femmes se font le devoir de continuer à travailler coûte que coûte. Sorti en 1995, le documentaire de Claire Simon reste d’une formidable actualité. Même si l’on compte en francs et que les téléphones ont encore des fils.

Désolé, les droits de diffusion de ce film sur Mediapart
sont épuisés.

Coûte que coûte. France. 1995. 100 minutes // Auteure-réalisatrice : Claire Simon // Lumière et point : Jérôme Peyrebrune, David Ungaro, Jacques Gayard // Son : Dominique Lancelot // Montage : Catherine Quesemand // Mixage : Jean Pierre Laforce // Musique originale : Arthur H // Production-diffusion : Richard Copans et Serge Lalou, Les Films d'ici, La Sept ARTE

Autres documentaires à voir en ce moment sur Mediapart : Les Médiatrices et le Cri de la tourterelle, de Sani Elhadj Magori.

Tënk, chaque semaine, 10 nouveaux documentaires.

Tënk est un site de vidéos sur abonnement (6 euros par mois, 60 euros par an) lancé à l’été 2016 et qui propose 10 nouveaux documentaires par semaine, organisés par plages thématiques : Écologie, Politique, Arts, Grands entretiens, Festivals, Coups de cœur, Films d’écoles, Doc monde…

Plus de détails avec l’interview d’un de ses initiateurs, Jean-Marie Barbe, et les perspectives un an après son lancement.

Déjà diffusés sur Mediapart dans le cadre de ce partenariat :
Eugène Gabana, le pétrolier, de Jeanne Delafosse & Camille Plagnet
Don Pauvros de la Manche, de Guy Girard
L’Arbre sans fruit, de Aïcha Macky
Une fenêtre ouverte, de Khady Sylla
La Pépinière du désert
, de Laurent Chevallier
Palazzo delle Aquile, de Stefano Savona, Alessia Porto & Ester Sparatore
Chili, la mémoire obstinée, réalisé par Patricio Guzmán
Le Libraire de Belfast, réalisé par Alessandra Celesia
L’Hypothèse du Mokélé-Mbembé, réalisé par Marie Voignier
Samir dans la poussière, réalisé par Mohamed Ouzine
Anaïs s’en va-t-en guerre, réalisé par Marion Gervais
La Vie après la mort d’Henrietta Lacks, de Mathias Théry
Mafrouza, 1re partie, d’Emmanuelle Demoris
Le COD et le coquelicot, de Jeanne Paturle & Cécile Rousset
Movement (R)evolution Africa, de Joan Frosch & Alla Kovgan
Mare Magnum, d’Ester Sparatore & Letizia Gullo
Vers la tendresse, d’Alice Diop
Uzu, de Gaspard Kuentz
Territory, de Eleanor Mortimer
Les Bureaux de Dieu, de Claire Simon
Voyage autour de ma chambre, d’Olivier Smolders
Les Ramasseurs d’herbes marines, de Maria Murashova
Zuoz, de Daniella Marxer
Pour Ulysse, de Giovanni Cioni
Le repos des braves, de Guillaume Brac
Jean Painlevé, fantaisie pour biologie marine, de François Lévy-Kuentz
La Visite-Versailles, de Pippo Delbono
La colère est dans le vent, d’Amina Weira
Reprendre l’été, de Magali Bragard et Séverine Enjolras.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous