«Les Médiatrices», la paix en chantant

Par Tënk & Mediapart

Pour ramener le calme dans un village du Niger, « La Zabaya », célèbre et vieille cantatrice, convainc trois autres chanteuses populaires d’organiser ensemble un concert. Dans cet étonnant documentaire de Sani Elhadj Magori, le chant et la musique retrouvent d’antiques pouvoirs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a deux semaines, nous diffusions le documentaire Le Cri de la tourterelle (toujours visible ici) et découvrions « La Zabaya ». « La voix magique de la chanteuse nigérienne est capable d’envoûter les âmes. Grâce à elle, mon père est revenu de l’exil », racontait le réalisateur Sani Elhadj Magori. Quatre ans plus tard, il revient la chercher pour qu’elle apaise la colère de villageois qui s’affrontent. Mais, cette fois, elle sait qu’elle aura besoin de la nouvelle génération pour toucher les cœurs.