Des ruines de Celles renaît un village

Par

Celles, c’est un village abandonné sur les rives ocre du lac du Salagou, situé au cœur de l’Hérault. Une cité que les eaux auraient dû recouvrir il y a 50 ans. Faire renaître le hameau, c’est le projet porté par la municipalité et des riverains. Il est sur le point de se concrétiser : trois familles viennent de signer officiellement leur bail. Une vie de village, sans spéculation ni tourisme, se réinvente.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. 23 juillet 2019. En 1969, la mise en eau du lac artificiel du Salagou submerge la vallée et doit engloutir le village de Celles. Les familles sont alors expulsées. Pour ajouter au traumatisme, les maisons sont pillées après le départ des habitants. Pendant cinquante ans, le conseil municipal, qui gère aussi les trois autres hameaux dépendants de la commune de Celles, va se battre pour que la vie revienne au village. Celles est en ruine, mais loin d’être abandonné.

    Celles vu depuis le clocher de l'Eglise, le 21 février 2020 © Pascal Meunier et Marine Gautier Celles vu depuis le clocher de l'Eglise, le 21 février 2020 © Pascal Meunier et Marine Gautier
    21 février 2020. Celles, miraculé et sublimé par le bleu du lac, va, dès les années 1970, exciter l’imagination et cristalliser tous les fantasmes. Les offres d’achat du village affluent avec des projets d’exploitation touristique allant jusqu’à l’hôtel de luxe avec golf, circuit de pilotage et piste d’hélicoptère. Mais le village résiste aux sirènes des promoteurs. « Tout sauf ça ! », proclame la maire Joëlle Goudal.

Voir tous les portfolios