Guantanamo ne finit jamais

10 photos

Depuis 2002, 780 prisonniers soupçonnés de lien avec le terrorisme ont été détenus dans cette prison symbole de la « guerre contre la terreur ». Hors de toute base légale et du regard de la justice. « Nous avons torturé », avait admis l'ancien président Barack Obama en 2014. Donald Trump, lui, « adorerai[t] y envoyer le terroriste de New York ». Sur le camp américain situé dans le Sud-Est de Cuba, il reste aujourd’hui 41 détenus surveillés par 1 550 militaires. Dans Welcome Camp America (en lice pour le prix du premier livre photographique de Paris Photo), la photographe américaine Debi Cornwall saisit « Gitmo » sous un jour inattendu. « Les costumes orange, les barbelés... notre regard s'est habitué à cette imagerie. Je voulais inviter à réinterroger les choix que nous faisons collectivement en Occident au nom de notre sécurité. » 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

  1. © Debi Cornwall

    Pause cigarette. « Avant d’arriver, j’ai reçu douze pages d’instructions. Je devais être escortée tout le temps, ne photographier aucun équipement de surveillance, aucune structure défensive et surtout aucun visage. À la fin de la journée, un censeur militaire prenait la carte mémoire de mon appareil et examinait chaque détail de mes photos. Certains soldats ont fait la guerre en Afghanistan ou en Irak. Un service de l'armée américaine, le “Morale, Welfare and Recreation” (MRW), s’occupe des divertissements des militaires. L’un d’eux m’a même dit un jour : “On s’amuse bien !” Mais ceux que j’ai rencontrés ne parvenaient pas à dormir des nuits entières. C’est un endroit solitaire et hanté. »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers portfolios

Portfolio — 14 photos
par Maïté Baldi / Hans Lucas
Portfolio — 16 photos
par Patrick Artinian
Portfolio — 20 photos
par Isabelle Eshraghi
Portfolio — 19 photos
par Natela Grigalashvili

À la Une de Mediapart

Journal — France
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel
Journal — Économie
Cac 40 : les profiteurs de crises
Jamais les groupes du CAC 40 n’ont gagné autant d’argent. Au premier semestre, leurs résultats s’élèvent à 81,3 milliards d’euros, en hausse de 34 % sur un an. Les grands groupes, et pas seulement ceux du luxe, ont appris le bénéfice de la rareté et des positions dominantes pour imposer des hausses de prix spectaculaires. Le capitalisme de rente a de beaux jours devant lui.
par Martine Orange
Journal — Culture-Idées
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal — France
Le député Sacha Houlié relance le débat sur le droit de vote des étrangers
Le député Renaissance (ex-LREM) a déposé, début août, une proposition de loi visant à accorder le droit de vote aux étrangers aux élections municipales. Un très « long serpent de mer », puisque le débat, ouvert en France il y a quarante ans, n’a jamais abouti.
par Nejma Brahim