Pendant que tu dors

Par

En résidence en Islande de janvier à mai 2018, Valentin Russo « aime voir la photographie comme une illusion et une désillusion : l’illusion de pouvoir représenter le réel, et la désillusion de ne pas pouvoir y arriver »Tout à l’est de l’île, le village de Stöðvarfjörður, lieu endormi plongé dans l'obscurité la moitié de l'année, abrite 200 habitants, plus les elfes et les trolls, et rien ne vous pousse à « sortir du lit avant midi ». La nuit, « tout prend une autre signification. La nuit couvre un voile sur toutes choses. La couleur s’efface, on perd nos repères, de temps, d’espace et d’échelle »Valentin Russo a obtenu avec cette série le prix Jeune Photographe ImageSingulières/ETPA/Mediapart, remis lors du rendez-vous 2018 qui s'est tenu à Sète du 8 au 27 mai 2018.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Islande, 2018.

Voir tous les portfolios