Portfolios

SMS : livreurs de chansons à domicile

16 photos

SMS pour Sing me a Song – en français : « Chante-moi une chanson ». Les cinq membres de la troupe On Off ont conçu ce spectacle autour de chansons qu’ils viennent interpréter sur demande à domicile. Si la crise sanitaire les a mis à l’arrêt lors du premier confinement, ils ont pu reprendre leurs livraisons en juin 2020. Car contrairement aux concerts et salles de spectacle, la troupe peut jouer en extérieur. C’est ce qui plaît aux villes et communes de France qui les invitent. À tel point que, depuis la création du spectacle, en 2013, ils n’ont jamais autant joué.

Jeremy Lempin / Divergence

9 juin 2021 à 13h36

La lecture des articles est réservée aux abonné·e·s. Se connecter

  1. © Jeremy Lempin / Divergence

    24 mai 2021, Loos-en-Gohelle (Pas-de-Calais). Luis, 50 ans, est le régisseur du spectacle Sing me a Song (SMS) – en français : « Chante-moi une chanson ». Il lui faut environ une heure pour installer le stand et mettre en place les mobylettes. En raison de la pandémie, cela faisait un an que le pôle d’accueil n’avait pas été installé, comme ici sur la place de la République, à Loos-en-Gohelle, afin que les gens puissent commander une chanson directement.

    Ci-contre : Le bon de commande rempli par les proches qui souhaitent faire plaisir à leur famille ou à un ami. À la fin de la chanson, il sera donné à la personne à qui elle était dédiée. Les chanteurs peuvent livrer en moyenne dix chansons par jour. Le spectacle est gratuit pour les spectateurs, c’est la commune qui le paie.

Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers portfolios

Portfolio — 19 photos
par Laurent Carre et Jeanne Frank
Portfolio — 19 photos
par Isabelle Eshraghi
Portfolio — 20 photos
par Photos : Sadak Souici / Agence Le Pictorium | Textes : Théophile Simon
Portfolio — 14 photos
par Édouard Bride (Photos) et Nicolas Montard (Textes)

À la Une de Mediapart

Journal — Culture-Idées
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — France
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Journal — Économie
Des traitements à prix forts, pour des efficacités disparates
L’exécutif a dépensé autour de 100 millions d’euros pour les anticorps monoclonaux du laboratoire Lilly, non utilisables depuis l’émergence du variant Delta. Il s’est aussi rué sur le Molnupiravir de MSD, malgré un rapport bénéfices-risques controversé. En revanche, les nouveaux remèdes d’AstraZeneca et de Pfizer sont très attendus.
par Rozenn Le Saint