«Tout doit disparaître»

Par

C'est un beau livre, tout en délicatesse. Tant dans la douceur du regard d'Hervé Baudat que dans l'impression de ses clichés argentiques réalisée par les impeccables éditions Bergger. Hervé Baudat travaille à la chambre, en 4/5. Il saisit des inconnus dans la rue, les cafés, le métro ou dresse le portrait d'artistes, écrivains, musiciens, poètes. Ses photographies se retrouvent dans les collections du musée Rodin et de la Bibliothèque nationale. Hervé Baudat n'est pas inconnu des lecteurs de Mediapart. Il a déjà publié deux portfolios avec cette impressionnante maîtrise du noir, du blanc et du gris. En ce moment, il « se remet doucement à la couleur ».

Mots-clés

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Il est ce rêve qui le mène à marcher.
    [Les légendes sont d'Hervé Baudat.]

Voir tous les portfolios