Céline Martelet

Ses Derniers articles

  • Le rêve européen des exilés se brise à Chypre

    Par et Noé Pignède
    Chypre, le 15 février 2022. Fred et sa femme ont fui la République démocratique du Congo et vivent désormais dans un préfabriqué avec leurs trois enfants. © Photo Noé Pignède pour Mediapart Chypre, le 15 février 2022. Fred et sa femme ont fui la République démocratique du Congo et vivent désormais dans un préfabriqué avec leurs trois enfants. © Photo Noé Pignède pour Mediapart

    Depuis le début de l’année 2022, plus de 1 300 exilés sont entrés dans la partie européenne de l’île. Frontex, l’agence européenne du contrôle des frontières de l’Union européenne, a renforcé sa présence, alors que les autorités assurent ne plus pouvoir faire face.

  • Le chef de l’État islamique tué lors d’une opération des États-Unis en Syrie

    Par et Hussam Hammoud
    La maison où se trouvait le chef de l’État islamique le 3 février 2022. © Aaref Watad/AFP La maison où se trouvait le chef de l’État islamique le 3 février 2022. © Aaref Watad/AFP

    Dans la nuit de mercredi à jeudi, l’armée américaine a lancé une opération d’envergure dans le nord-ouest de la Syrie pour éliminer Abou Ibrahim al-Hachimi al Qourachi, le numéro un de l’État islamique. Il a été tué avec plusieurs membres de sa famille dans un petit village près de la frontière turque.

  • Biélorussie : des exilés racontent l’enfer aux portes de l’Europe

    Par , Hussam Hammoud, Céline Martelet et Noé Pignède
    Des migrants devant les militaires biélorusses près de la frontière biélorusse-polonaise dans la région de Grodno, le 14 novembre. © Photo Oksana Manchuk / Belta / AFP Des migrants devant les militaires biélorusses près de la frontière biélorusse-polonaise dans la région de Grodno, le 14 novembre. © Photo Oksana Manchuk / Belta / AFP

    Pris au piège d’une crise entre l’Europe et le régime autoritaire de Loukachenko, plusieurs milliers de Syriens, Irakiens, Libanais ou Yéménites sont toujours coincés entre la Biélorussie et la Pologne. La zone est toujours interdite aux journalistes. Mais des migrants parviennent à communiquer depuis l’intérieur.

  • En Syrie, Raqqa craint un scénario à la Kaboul

    Par et Hussam Hammoud
    A Raqqa en Syrie, le 11 août 2021. © Photo Delil Souleiman / AFP A Raqqa en Syrie, le 11 août 2021. © Photo Delil Souleiman / AFP

    À 3 500 kilomètres de Kaboul, une ville regarde avec inquiétude ce qui se passe dans la capitale afghane : Raqqa, au nord-est de la Syrie. En janvier 2014, les hommes de Daech ont pris la ville et y ont imposé plus de trois années de terreur. En octobre 2017, l’État islamique y a été vaincu par la coalition internationale, mais Raqqa est encore à terre et instable. 

  • Ex-membres de l’État islamique, ces mères de famille attendues par la justice française

    Par
    Une femme avec ses enfants, dans le camp d'Al-Hol, qui abrite des proches de combattants du groupe État islamique, dans le nord-est de la Syrie, en mai 2021. © Photo Delil Souleiman / AFP Une femme avec ses enfants, dans le camp d'Al-Hol, qui abrite des proches de combattants du groupe État islamique, dans le nord-est de la Syrie, en mai 2021. © Photo Delil Souleiman / AFP

    Elles ont rejoint la Syrie, puis l’État islamique, il y a plus de sept ans. Ces derniers jours, deux Françaises ont été expulsées par la Turquie vers Paris, dans le cadre du « protocole Cazeneuve », puis mises en examen et écrouées. D’autres vont suivre. Enquête.

  • L’Etat islamique réinstaure la terreur en Syrie

    Par , Hussam Hammoud et Edith Bouvier
    Dans la ville de Raqqa, le 26 février 2021. © Delil Souleiman/AFP Dans la ville de Raqqa, le 26 février 2021. © Delil Souleiman/AFP

    Deux ans après la chute de l’État islamique, l’organisation terroriste multiplie ces derniers mois menaces et exécutions en Syrie. Dans l’ombre, elle récolte à nouveau l’argent nécessaire pour reprendre le contrôle d’un territoire.