Khedidja Zerouali

Journaliste avec un fort accent du sud. J'ai été diplômée de l'IUT de Lannion et de l'ESJ Lille. 

J'ai rejoint Mediapart en septembre 2019 en tant qu'alternante et j'y suis restée depuis, pour couvrir le monde du travail et les questions relatives à ce groupe hétérogène que l'on appelle "les jeunes". 

Contacts

Mail
khedidja.zerouali@mediapart.fr
Twitter
@khedidjabe

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

À la Sorbonne, les étudiants veulent faire dérailler le second tour

Politique — Reportage

Depuis mercredi, plusieurs centaines d’étudiants occupent les locaux historiques de la Sorbonne. Au premier jour du mouvement, l’organisation était foutraque et les discussions politiques finalement peu nombreuses, mais l’objectif clair et partagé : gripper la machine électorale. 

Jeunesse : Macron n’a pas tenu ses promesses et n’en fait presque plus

Présidentielle 2022. La campagne et le bilan d’Emmanuel Macron — Analyse

L’auto-désigné « président des jeunes » a mené une campagne courte et sans débat, y compris sur les questions de politiques publiques dédiées à la jeunesse. Alors que la question n’a été que peu abordée lors de sa dernière interview de campagne chez Brut, retour sur un bien maigre bilan. 

La course présidentielle aux influenceurs

Politique — Analyse

Les jeunes abstentionnistes sont la réserve de voix que chaque candidat tente de séduire… Quitte à faire la course derrière les influenceurs, les streamers et autres créateurs de contenus.

Travail des jeunes : les candidats misent tout sur l’apprentissage

Présidentielle 2022. Au fil des programmes (17/21) — Analyse

Lors d’une visite de campagne, Emmanuel Macron a sous-entendu que l’apprentissage pourrait se faire dès la cinquième, avant de vite revenir sur ses propos. Cet épisode a remis au cœur du débat ce dispositif plébiscité par quasiment tous les candidats, alors même qu’il connaît de nombreuses limites.

À la présidentielle, l’universalité ou la méritocratie pour l’enseignement supérieur

Présidentielle 2022. Au fil des programmes (13/21) — Analyse

Dans les programmes, le clivage est évident : quand certaines candidatures multiplient les propositions financières pour remettre l’université à flot après plusieurs quinquennats de sous-financement, d’autres poussent pour toujours plus de sélection sociale. 

Panthéon-Assas : plusieurs enseignants accusés de sexisme et de transphobie

Enseignement supérieur: des violences sexuelles endémiques — Enquête

À l’université Panthéon-Assas, les témoignages s’empilent. Lors d'un cours, un enseignant a comparé ses étudiantes à des « dindes » qu’il faudrait « fourrer », quand un autre a distribué un énoncé empreint de transphobie. 

La Samaritaine visée par une plainte pour « complicité de harcèlement moral au travail »

LVMH : Derrière l’apparat, les galères des travailleurs (5/6)

Après les témoignages publiés par Mediapart fin 2021, les langues continuent à se délier au sein du luxueux grand magasin de LVMH. Rani, vendeuse au rayon beauté, attaque son ancienne supérieure, et poursuit son employeur pour « complicité ». Plusieurs de ses collègues confirment son récit.

Fondation Louis Vuitton : les vigiles racontent l’enfer du décor

LVMH : Derrière l’apparat, les galères des travailleurs (4/6) — Enquête

Sous les verrières de la Fondation Louis Vuitton, des tableaux flamboyants et des agents de sécurité peu considérés. Les vigiles racontent l’enfer du décor : des journées de 12 heures à rester debout, avec la consigne de rester statiques, des malaises à répétition et une surveillance de chaque instant.

Bilan Macron. La casse de l’enseignement supérieur

Université — Analyse

Pendant cinq ans, l’université a été réformée de fond en comble. Au grand dam des enseignants qui estiment qu’elles ont installé une sélection toujours plus féroce. Et pendant ce temps, les promesses faites aux étudiants sont souvent restées lettre morte, à commencer par la réforme des bourses qui n’a jamais été faite.

Panthéon-Assas : un enseignant fait une allusion sexuelle qui ne passe pas

Enseignement supérieur: des violences sexuelles endémiques

Dans la prestigieuse université de droit Panthéon-Assas, les violences sexistes ne cessent de se multiplier depuis quelques années. La dernière en date ? Un enseignant qui suggère à une étudiante de lui faire une fellation, avant de se confondre en excuses. 

Les Ukrainiens de Vendée organisent la solidarité

France — Reportage

En Vendée, les Ukrainiens s’organisent pour trouver des hébergements à celles et ceux qui fuient la guerre et apporter un soutien logistique aux autres, restés dans leur pays. Nombre de Vendéens prêtent main-forte, ouvrent leur maison et aident à la récolte de dons. 

Violences sexuelles : la plainte qui fait tanguer la CGT

Violences sexuelles : les syndicats aussi — Enquête

Benjamin Amar, figure montante du syndicat, est visé par la plainte d’une camarade pour « viol », « torture » et « actes de barbarie ». Il clame son innocence. La révélation de cette affaire suscite de violentes oppositions entre la direction nationale, qui l’a suspendu de ses fonctions, et ses soutiens du Val-de-Marne.

Tous ses billets de blogs

Les journalistes de Mediapart utilisent aussi leurs blogs, et participent en leurs noms à cet espace de débats, en y confiant coulisses d’enquêtes ou de reportage, doutes ou réactions personnelles à l’actualité.

Khedidja Zerouali
Journaliste à Mediapart

1 Billets

0 Éditions

Hénin Beaumont : les fachos insultent et les internautes ricanent

Billet de blog

Dans la commune du Pas-de-Calais, fief du Rassemblement national, 67,15 % des électeurs ont voté pour Marine Le Pen au second tour. Des dizaines de journalistes ont couvert la journée et pourtant on ne retiendra qu’une vidéo de quelques secondes où l’ont voit des électrices crier, insulter et lancer un doigt d’honneur.