Khedidja Zerouali

Journaliste avec un fort accent du sud. J'ai été diplômée de l'IUT de Lannion et de l'ESJ Lille. 

J'ai rejoint Mediapart en septembre 2019 en tant qu'alternante et j'y suis restée depuis, pour couvrir le monde du travail et les questions relatives à ce groupe hétérogène que l'on appelle "les jeunes". 

Contacts

Mail
khedidja.zerouali@mediapart.fr
Twitter
@khedidjabe

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

Podcast : les astuces des studios pour payer mal... voire pas du tout

Dans le far west de l’industrie du podcast (2/2) — Enquête

Payées peu, en facture, sous le statut d’auto-entrepreneur, en note de droits d’auteur, en retard, ou pas du tout. Les travailleuses de l’industrie du podcast peinent à faire justement rétribuer leur travail. 

Anxieté et burn-out : les travailleuses du podcast peinent à faire respecter leurs droits

Dans le far west de l’industrie du podcast (1/2) — Enquête

Alors que se tient le Paris podcast festival, moment phare pour ce secteur en plein boom, Mediapart a rencontré une vingtaine de ses travailleuses. Elles sont nombreuses à décrire des conditions de travail difficiles et un dialogue social trop faible. Premier volet d’une enquête en deux parties. 

« 1 jeune, 1 solution » : à la télé, le récital libéral du gouvernement

Social — Parti pris

Le président et ses ministres écument les plateaux télé pour vanter leur plan « 1 jeune, 1 solution ». Sur C8, une émission du même nom est diffusée un vendredi sur deux. Lors de la première, Cyril Hanouna et la ministre du travail n’avaient qu’un message : quand on veut, on peut.

Grève dans l’Éducation nationale : un « baroud d’honneur » après cinq ans de conflits

Blanquer, l’école à la renverse — Reportage

Des enseignants ont fait grève jeudi partout en France, à l’appel d’une large intersyndicale, pour réclamer un « plan d'urgence » en faveur de l’Éducation nationale. Mais à Paris, les manifestants se disaient usés – sinon désabusés – après cinq ans de conflits.

Podcast. « La relève » : la lutte finale

Podcast : « La relève » (4/4) — Reportage

L'origine sociale se ressent dès le plus jeune âge. À 15 ans, Marius est membre du syndicat CNT. Henry se souvient du faste de sa vie d’aristocrate en herbe. Maximilien, étudiant en école de commerce, défend le système capitaliste. Jeremy roule pour Deliveroo et raconte sa prise de conscience politique.

Podcast. « La relève » : l’urgence climatique en héritage

Podcast : « La relève » (3/4) — Reportage

La jeunesse pour le climat est plurielle et ça grince, parfois, entre les adeptes des petits pas et ceux d’une révolution écologiste. Troisième épisode de notre série sur celles et ceux qui, dès le plus jeune âge, se mobilisent pour leurs idées et essayent de faire bouger les lignes.

Podcast. « La relève » : tous des enfants d’immigrés

Podcast : « La relève » (2/4) — Reportage

Face aux discriminations subies par les immigrés et leurs enfants, la nouvelle génération n’attend pas l’aval des partis politiques pour s’organiser. Second volet de notre série sur ces jeunes, qui malgré une abstention massive aux élections, se mobilisent pour faire bouger les lignes. Dans cet épisode, on croise Marguerite, Anis, Souleymane et Alice, engagés dans l’aide aux réfugiés, contre l’extrême-droite et dans la lutte contre les inégalités.

Podcast. « La relève » : des jeunes filles en feu

Podcast : « La relève » (1/4) — Reportage

Partout en France, des jeunes se mobilisent pour leurs idées et essayent de faire bouger les lignes, loin des partis politiques. Alors que se profile l’élection présidentielle, ils votent peu, mais leur engagement se fait autrement. Le podcast de Mediapart « La relève » leur donne la parole. Dans ce premier épisode, de jeunes filles en feu racontent l’après #MeToo, où tout est encore à faire. 

Omar Hamzaoui, ouvrier du BTP mort au travail

Social

Il était terrassier pour l’entreprise Bentin. Il avait 48 ans, était marié, père de deux enfants. Le 12 janvier 2021, Omar Hamzaoui est mort à la suite d’un accident survenu dans un dépôt de Villepinte. Depuis, sa famille et ses collègues se battent pour connaître les causes exactes de sa mort.

Après l’entrée en vigueur du passe sanitaire, la contestation reste vive

Passe sanitaire et restrictions des libertés — Reportage

Environ 215 000 personnes ont encore défilé, samedi, contre le passe sanitaire, dans plus de 200 villes de France. La contestation est forte dans le Sud-Est, à commencer par Toulon. À Paris, des manifestants aux profils très variés racontent comment ils se préparent à vivre sans passe pour les semaines à venir. 

Passe sanitaire : la consternation des déboutés du QR code

Passe sanitaire et restrictions des libertés — Chronique

Depuis lundi, des milliers de personnes se battent pour obtenir un QR code afin de pouvoir travailler, vivre et s’amuser... Parfois au prix d’une bagarre acharnée avec les administrations. Témoignages.

À l’université, encore une rentrée sous conditions

Enseignement supérieur

La ministre de l’enseignement supérieur promet une rentrée « 100 % en présentiel », sans passe sanitaire mais avec beaucoup d’inconnues. « Il n’y a jamais aucune anticipation », dénonce le syndicat majoritaire.

Tous ses billets de blogs

Les journalistes de Mediapart utilisent aussi leurs blogs, et participent en leurs noms à cet espace de débats, en y confiant coulisses d’enquêtes ou de reportage, doutes ou réactions personnelles à l’actualité.

Khedidja Zerouali
Journaliste à Mediapart

1 Billets

0 Éditions

Hénin Beaumont : les fachos insultent et les internautes ricanent

Billet de blog

Dans la commune du Pas-de-Calais, fief du Rassemblement national, 67,15 % des électeurs ont voté pour Marine Le Pen au second tour. Des dizaines de journalistes ont couvert la journée et pourtant on ne retiendra qu’une vidéo de quelques secondes où l’ont voit des électrices crier, insulter et lancer un doigt d’honneur.