martine orange

Ancienne journaliste à l'Usine Nouvelle, au Monde, et à la Tribune. Plusieurs livres: Vivendi: une affaire française; Ces messieurs de chez Lazard, Rothschild, une banque au pouvoir. Participation  aux ouvrages collectifs : l'histoire secrète de la V République, l'histoire secrète du patronat ,  Les jours heureux, informer n'est pas un délit.

Consulter ma déclaration d'intérêts

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Avec l’Italie, la crise de l’euro se rappelle au souvenir des dirigeants européens

    Par
    Au plus haut depuis la crise de 2011. © Bloomberg Au plus haut depuis la crise de 2011. © Bloomberg

    La crise politique italienne est en train de se transformer en déroute financière. Le brouillard entretenu par la politique monétaire ultra-accommodante de la BCE se dissipe. La crise de l’euro, masquée pendant un temps, revient sur le devant de la scène. Les responsables européens se retrouvent face à l’échec de leur gestion accablante des dix dernières années.

  • L’affaire Kohler éclabousse Macron

    Par et
    Alexis Kohler arrive à l’Élysée, le 3 janvier 2018. © Reuters Alexis Kohler arrive à l’Élysée, le 3 janvier 2018. © Reuters

    Selon les documents de la commission de déontologie que nous publions, le secrétaire général de l’Élysée n’a jamais révélé à cette instance ses liens familiaux avec la société MSC. Pour faciliter son pantouflage controversé en 2016, Emmanuel Macron a signé une attestation qui n’évoque pas la situation de conflit d’intérêts de son ami et plus proche collaborateur.

  • Conflit d’intérêts: la réunion qui trahit le numéro 2 de l’Elysée

    Par
    Alexis Kohler a des liens familiaux avec le fondateur et principal actionnaire de MSC. © Reuters Alexis Kohler a des liens familiaux avec le fondateur et principal actionnaire de MSC. © Reuters

    En mars 2017, quelques mois après avoir quitté Bercy, Alexis Kohler s’est retrouvé du côté du privé pour y défendre la cause de MSC, le croisiériste où il est allé pantoufler. L’ancien secrétaire d’État Christophe Sirugue, ébahi, a confirmé l’information à Mediapart.

  • Le dollar, arme suprême de Trump

    Par
    Ligne de production de 206 Peugeot en Iran. © DR Ligne de production de 206 Peugeot en Iran. © DR

    Le message est sans appel. Le gouvernement américain donne trois mois aux groupes européens pour couper tous les ponts avec Téhéran. Le dollar et les lois d’extraterritorialité permettant aux autorités américaines de poursuivre les groupes étrangers rendent l’embargo incontournable. Quoi qu’en disent les Européens.

  • Alexis Kohler, un mensonge d’Etat à l'Elysée

    Par
    Alexis Kohler. © Reuters Alexis Kohler. © Reuters

    Le secrétaire général de l’Élysée a l’image d’un haut fonctionnaire irréprochable. Pourtant, il existe une ombre dans sa carrière : Alexis Kohler est un proche cousin des principaux actionnaires du groupe de transport maritime MSC. Cachant ses liens familiaux, il s’est trouvé à maintes reprises en position de mettre les moyens de l’État à disposition du croisiériste. Révélations sur un conflit d’intérêts majeur.

  • Financement de Daech: le silence en bande organisée des actionnaires de Lafarge

    Par
    capture-d-e-cran-2018-04-29-a-16-30-11

    Il y a une curieuse absence depuis le début des révélations sur le financement de Daech par Lafarge : celle des actionnaires, et notamment le groupe Bruxelles Lambert, contrôlé par Albert Frère et le Canadien Paul Desmarais, et l’homme d’affaires égyptien Nassef Sawiris. Ni les uns, ni les autres ne sont connus pour être des actionnaires passifs. Aujourd’hui, tout est organisé pour qu’ils soient oubliés.

  • Concessions portuaires en Afrique: Bolloré mis en examen pour corruption

    Par

    Vincent Bolloré  a été mis en examen le 25 avril pour corruption d’agent public étranger, complicité d’abus de confiance et faux et usage de faux. En cause : les conditions d’attribution des concessions portuaires à Lomé (Togo) et Conakry (Guinée) et l’utilisation de sa filiale Havas dans les campagnes électorales des responsables africains.

  • Justice: Bolloré rattrapé par ses pratiques en Afrique

    Par

    L’homme d’affaires a été placé en garde à vue mardi 24 avril dans les locaux de la police judiciaire à Nanterre, dans le cadre d’une information pour « corruption d’agents publics étrangers et trafic d’influence ». En cause : les conditions d’attribution des concessions portuaires à Lomé (Togo) et Conakry (Guinée) et l’utilisation de sa filiale Havas dans les campagnes électorales des responsables africains.

  • Les non-dits d’Emmanuel Macron dans l’affaire Alstom

    Par
    Emmanuel Macron, 15 mars 2018. © Reuters Emmanuel Macron, 15 mars 2018. © Reuters

    C’était un rapport qui devait rester inconnu du grand public, avant que la commission d’enquête parlementaire sur Alstom ne découvre son existence. À l’automne 2012, Emmanuel Macron, alors secrétaire général adjoint de l’Élysée, a commandé – sans en parler au ministre – un examen des scénarios visant à faciliter le désengagement de Bouygues dans Alstom. Dès cette date, le démantèlement du groupe industriel est à l’étude. Quel rôle a joué Emmanuel Macron dans cette affaire ? A-t-il défendu les intérêts de Bouygues ou ceux de l’État ?

  • Privatisations: une rente perpétuelle et sans risque pour le privé

    Par
    Le port du Havre. © Dr Le port du Havre. © Dr

    C’est un programme de privatisation calqué sur celui imposé par la Troïka à l’Europe du Sud que prépare l'exécutif. Aéroports régionaux, ports, barrages... les actifs stratégiques, les monopoles naturels, les biens communs sont appelés à être dilapidés. Sous couvert de modernité, le gouvernement rétablit la rente perpétuelle pour le privé.