Sylvain Bourmeau

Tous ses articles

  • Virtuose et moqueur, Coetzee donne à lire son autoportrait

    Livres : une rentrée 2010 (28/30)

    Prix Nobel en 2003, le romancier né en Afrique du Sud et vivant désormais en Australie, J. M. Coetzee prolonge son entreprise autobiographique fictive en commençant par se déclarer mort pour laisser un universitaire poursuivre le travail. L'Eté de la vie est l'un des très grands romans de cette rentrée. Extrait.

  • Don DeLillo, génial explorateur du temps présent

    Livres : une rentrée 2010 (27/30)

    Après le 11-Septembre dans L'Homme qui tombe, Don DeLillo se saisit des événements du moment, en l'occurrence la guerre en Irak, pour penser le temps qui passe. Point Oméga, son nouveau roman, est un texte bref, lumineusement influencé par l'art contemporain et le cinéma. Un grand roman philosophique.

  • Avec «Des éclairs», Jean Echenoz s’offre une troisième vie épique

    Livres : une rentrée 2010 (26/30)

    Entamé avec un musicien, Ravel, et poursuivi par un sportif, Zatopek, Jean Echenoz décide de clore ce qui sera donc un triptyque imprévu de vies épiques avec un scientifique, l'ingénieur et découvreur, Nikola Tesla, héros magnifique «Des éclairs». Présentation critique, entretien vidéo et premières pages du roman.

  • Rentrée 2010: que lirez-vous cet automne?

    Culture et idées — Note de veille

    Cinquième semaine de notre choix parmi les 700 romans et plus qui sortiront à la rentrée. Présentation critique, entretien vidéo de l'auteur et premières pages du livre.

  • Portrait de Raymond Carver en «Débutants»

    Livres : une rentrée 2010 (25/30)

    Evénement éditorial de cette rentrée littéraire: la parution du premier recueil de nouvelles d'un monument de la littérature américaine, Raymond Carver, dans sa version originale (deux fois plus longue). Son éditeur français, Olivier Cohen, explique pourquoi il a choisi de faire paraître ce volume. Entretien vidéo et extrait PDF du livre.

  • Antoine Volodine et ses écrivains imaginés

    Livres : une rentrée 2010 (24/30)

    Sous trois signatures (la sienne, Manuela Draeger et Lutz Bassmann), Antoine Volodine publie trois romans en cette rentrée dans une veine qui en fait l'une des œuvres les plus puissantes de la littérature française contemporaine.

  • «Quand j’étais normal», un roman presque empathique de Marc Weitzmann

    Livres : une rentrée 2010 (23/30)

    Ayant pris du champ à New York, Marc Weitzmann revient avec un roman calmé et nettement moins manichéen. L'occasion de creuser son thème favori: l'étrange trajectoire de la gauche culturelle dans un monde en profonde mutation. Entretien vidéo et extrait.

  • Le prix Femina pour le triangle amoureux de Patrick Lapeyre

    Livres : une rentrée 2010 (22/30)

    Le prix Femina a été décerné à Patrick Lapeyre pour La vie est brève et le désir sans fin, que nous présentions cet été, dans le cadre de notre rentrée littéraire. Voici à nouveau un extrait du roman et un entretien avec l'auteur.

  • «Urkas!», de Nicolai Lilin: la véritable histoire d’un bandit sibérien

    Livres : une rentrée 2010 (21/30)

    Nicolai Lilin est né en Transnitrie, petit pays coincé entre la Moldavie et l'Ukraine. C'est là qu'ont été déportés les Urkas, des bandits sibériens parmi lesquels il a grandi. De cette trajectoire criminelle dès l'enfance, il a fait un roman éblouissant, salué en Italie par l'auteur de Gomorra. Entretien vidéo et extrait.

  • Rentrée littéraire: les romans de la 4e semaine

    Culture et idées

    Présentation critique, entretien vidéo de l'auteur et premières pages du livre: chaque jour de l'été Mediapart vous propose de découvrir l'un des romans qui paraîtront à la prochaine rentrée littéraire. Le week-end, retrouvez les cinq choix de la semaine.

  • Les rêves éclopés de Lutz Bassmann

    Livres : une rentrée 2010 (20/30)

    Avec Manuela Draeger et Antoine Volodine, ses amis du courant post-exotique, Lutz Bassmann s'est fixé comme objectif raisonnable de gagner l'ensemble des prix littéraires. Chacun publie un livre, mais seul Antoine Volodine parlera au nom des trois auteurs. Après avoir déjà évoqué celui de Manuela Draeger, il présente ici le livre de Lutz Bassmann, Les aigles puent. Entretien vidéo et extrait.

  • Colombe Schneck se fait peur avec Denise Glaser, «Une femme célèbre»

    Livres : une rentrée 2010 (19/30)

    Au moment où elle avait décidé de travailler sur l'une des premières stars de la télévision française – Denise Glaser, morte dans l'oubli –, Colombe Schneck était priée de quitter l'antenne. De cette expérience, elle compose Une femme célèbre, un roman aux échafaudages volontairement apparents. Entretien vidéo et extrait.

Tous ses billets de blogs

Les journalistes de Mediapart utilisent aussi leurs blogs, et participent en leurs noms à cet espace de débats, en y confiant coulisses d’enquêtes ou de reportage, doutes ou réactions personnelles à l’actualité.

Sylvain Bourmeau
Journaliste à Mediapart

44 Billets

11 Éditions

  • Un suicide littéraire français

    Billet de blog

    Critique de Soumission suivie d'un long entretien exclusif avec son auteur, Michel Houellebecq.Nous sommes dans sept ans et la France a peur. Le pays est en proie à des troubles mystérieux, des épisodes réguliers de violences urbaines surviennent sur le territoire national, sciemment occultés par les médias. On nous cache tout, on nous dit rien et, dans quelques mois, l’élection présidentielle verra triompher le leader de Fraternité musulmane, un parti créé quelques années plus tôt.

  • Eureka Times

    Billet de blog

    Et si, contrairement à ce que conclut Bernard Poulet dans un récent article d’INAGlobal, le New York Times avait bel et bien trouvé « la formule magique, le modèle économique que cherchent tous les éditeurs de presse » ? C’est, en tout état de cause, ce que semble penser la quasi-totalité des responsables de journaux anglo-saxons qui, ces trois dernières années, se sont - à la notable exception du Guardian - engagés sur la même voie : la mise en œuvre d’un purposefully porous paywall (PPP).

  • Levée des conflits

    Billet de blog

    Installation chorégraphique prévenait le programme. On pourrait aussi bien dire fond d'écran vivant - de ceux que certains artistes contemporains s'amusent à imaginer pour nos ordinateurs. Vu de loin, ou en laissant flotter son attention, Levée des conflits, le nouveau spectacle de Boris Charmatz ressemble exactement à ça.