Bettencourt : trois perquisitions chez Sarkozy

By

C'est une première pour un ancien président de la République. Le domicile, le cabinet d'avocats et les bureaux de Nicolas Sarkozy ont été perquisitionnés mardi, dans le cadre de l'affaire Bettencourt. Philippe Courroye est convoqué devant le CSM, et la juge Prévost-Desprez se voit reprocher une « violation du secret professionnel ».

Reading articles is for subscribers only. Subscribe now.

C'est le grand coup d'accélérateur dans l'enquête sur le volet politique de l'affaire Bettencourt. Les juges d'instruction bordelais chargés du dossier ont fait effectuer, mardi 3 juillet au matin, une série de perquisitions visant Nicolas Sarkozy – comme l'ont annoncé France Inter et  lemonde.fr : l'une à son cabinet d'avocats du boulevard Malesherbes (le cabinet Arnaud Claude et associés), l'autre dans ses bureaux d'ancien président, rue de Miromesnil, et une dernière au domicile parisien de Carla Bruni-Sarkozy, villa de Montmorency, où vit le couple.