Sciences-Po: deuxième nuit d’occupation

Pour la deuxième nuit consécutive, des étudiants de Sciences-Po ont occupé le principal amphithéâtre de l’école, Boutmy.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour la deuxième nuit consécutive, des étudiants de Sciences-Po ont occupé le principal amphithéâtre de l’école, Boutmy. Ils protestent contre la procédure en cours de désignation du nouveau directeur de l’école, « verrouillée » et « anti-démocratique », selon l’Unef. Ils réclament la tenue d’un débat public entre tous les candidats. Beaucoup demandent aussi le départ du président de la Fondation nationale de sciences politiques (FNSP), Jean-Claude Casanova. La structure mère de l’Institut d’études politiques de Paris doit réunir son conseil d’administration vendredi 1er mars, et se prononcer sur le nom d’un administrateur-directeur.