Téléchargement : la licence globale s'impose peu à peu

Par

Après Pierre Lescure et la ministre de la culture Aurélie Filippetti, l'Hadopi s'est prononcée pour l'ouverture d'un débat sur la légalisation des échanges non marchands de fichiers entre particuliers moyennant une contribution forfaitaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après avoir soufflé le chaud et le froid sur les réseaux, le gouvernement se prépare-t-il à faire son premier geste envers les internautes en instituant la fameuse « licence globale » qui légaliserait les échanges de fichiers entre particuliers moyennant une contribution ? L’idée vient en tout cas de recevoir le soutien remarqué de l’Hadopi qui s’est saisie du dossier d’une manière inattendue. Jeudi, la Haute autorité, que le gouvernement envisage de supprimer, a pris tout le monde de court en annonçant, dans un communiqué, le lancement d’une « analyse de la possibilité, ou non, de modéliser un système de rémunération compensatoire des échanges non marchands ».