Après avoir soufflé le chaud et le froid sur les réseaux, le gouvernement se prépare-t-il à faire son premier geste envers les internautes en instituant la fameuse « licence globale » qui légaliserait les échanges de fichiers entre particuliers moyennant une contribution ? L’idée vient en tout cas de recevoir le soutien remarqué de l’Hadopi qui s’est saisie du dossier d’une manière inattendue. Jeudi, la Haute autorité, que le gouvernement envisage de supprimer, a pris tout le monde de court en annonçant, dans un communiqué, le lancement d’une « analyse de la possibilité, ou non, de modéliser un système de rémunération compensatoire des échanges non marchands ».