Pour un autre Ozu, cinéaste japonais de l’hétérogène et du divers

Par

Dix films de Yasujiro Ozu ressortent en salle mercredi 1er août, dont les éternels Bonjour, Le Goût du saké et Le Voyage à Tokyo. À cette occasion, Mediapart a soumis quelques extraits à Mathieu Capel. Live from Tokyo, le chercheur et traducteur plaide pour une vision du cinéaste japonais en rupture avec les idées reçues.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mathieu Capel est chercheur à la Maison franco-japonaise de Tokyo, maître de conférences à l'université Grenoble Alpes et traducteur. Pour la ressortie ce mercredi 1er août de dix grands films de Yasujiro Ozu, il s'est prêté au jeu rituel de « l'entretien YouTube » (lire aussi ici, ici et encore ici).