Claude Debussy, «génie radical, franc comme l’or»

Par

On a célébré, il y a une petite semaine, le centenaire de la mort de Claude Debussy. À cette occasion, entretien sur pièces – concerts disponibles en ligne et extraits de films – avec le grand pianiste Philippe Cassard, debussyste de toujours, qui vient de publier chez Actes Sud un essai consacré au compositeur de Pelléas et Mélisande.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Né le 22 août 1862, Claude Debussy est mort le 25 mars 1918. À l’occasion de ce centenaire, le pianiste Philippe Cassard consacre chez Actes Sud un essai à celui dont il dit, très tôt, que « s’il y a un compositeur qui n’a jamais quitté mon pupitre, c’est bien lui ». Ceux qui connaissent le travail de Cassard savent combien la pratique de la musique est chez lui inséparable de la transmission de celle-ci.