Bolloré à l’assaut de l’édition

Par et

L’appétit de Vincent Bolloré pour les médias et la ligne ultradroitière qu’il y façonne est-elle en train de se répliquer dans le monde de l’édition ? Chez Editis, les inquiétudes sont vives quant à la façon dont les remaniements internes et les productions éditoriales structurent le paysage à quelques mois de la présidentielle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Son arrivée à la tête de Plon – éditeur historique du général de Gaulle et initiateur, sous la houlette de Jean Malaurie, de la collection « Terre humaine » qui publia Tristes Tropiques de Claude Lévi-Strauss – est un signe qui ne trompe personne. Fin août, lorsque Editis a officialisé la nomination de Lise Boëll, éditrice emblématique de la réacosphère et de l’extrême droite médiatique, beaucoup ont reconnu derrière ce choix la marque de Vincent Bolloré, propriétaire du groupe d’édition depuis 2018.