« Faux nègres » : le FN est-il soluble dans la littérature?

Par et

Un village en Champagne-Ardennes qui a voté massivement pour l’extrême droite, un couple très improbable de journalistes, des esseulés, Rimbaud en guest star : avec Faux nègres, Thierry Beinstingel percute le politique avec le poétique et l’empathie. Entretien et extrait en fin d’article.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors qu’on évoquait Charleville devant Dominique de Villepin et Nicolas Sarkozy, le premier s’exclama : « Ah, Charleville ! Ah, Rimbaud… » Le second coupa : « La poésie ou la politique, faut choisir. »