Rentrée littéraire, automne 2014

Toutes nos critiques des romans et essais sortis dès la mi-août 2014.

Geneviève Brisac au miroir des autres

Par

Geneviève Brisac revendique sans ambages sa filiation avec Doris Lessing, Virginia Woolf... Dans les yeux des autres, son récent roman, est un « appel à la liberté » et à « marcher ensemble ». Rencontre vidéo avec l'auteure et premières pages du roman en fin d'article.

Patrick Deville: Viva Lowry et Trotsky!

Par

Avec Viva, l’écrivain Patrick Deville poursuit son cycle de voyages et d’écriture de « romans sans fiction ». Dans ce récit, il entrecroise les destins mexicains de Malcolm Lowry, Léon Trotsky et d’autres artistes ou révolutionnaires, pour composer un objet situé entre la fresque murale et la danse macabre. Présentation et entretien audio.

Les paradis irradiés de Volodine

Par
Antoine Volodine. © (dr) Antoine Volodine. © (dr)

Politique et littérature ont une exigence commune: créer des mondes possibles, inventer un peuple qui manque. Lorsque cette exigence se perd, les deux régressent au niveau du simple storytelling. Mais parfois, une œuvre solitaire répond à cette exigence. C’est le cas du roman d’Antoine Volodine, Terminus radieux

Julia Deck, les lois de l'abstraction

Par

Qu'est-ce qu'une romancière ? D'abord un nom, Bérénice Beaurivage, emprunté à une héroïne de Rohmer, et une « activité séduisante ». Mais sous la plume retorse de Julia Deck, cette dérive vers d'autres vies que la sienne est une machine romanesque vertigineuse. Rencontre vidéo avec l'auteure du Triangle d'hiver.

« Faux nègres » : le FN est-il soluble dans la littérature?

Par et
Couverture du livre © Raymond Depardon Couverture du livre © Raymond Depardon

Un village en Champagne-Ardennes qui a voté massivement pour l’extrême droite, un couple très improbable de journalistes, des esseulés, Rimbaud en guest star : avec Faux nègres, Thierry Beinstingel percute le politique avec le poétique et l’empathie. Entretien et extrait en fin d’article.

Taiye Selasi, une saga « afropolitaine »

Par

Du Ravissement des innocents, premier roman de Taiye Selasi, il est plus simple de dire ce qu’il n’est pas : une image convenue de l'Afrique ou un texte ouvertement politique. Il est aussi insaisissable et multiple que son auteure, née à Londres, élevée aux États-Unis, vivant à Rome, d’origine ghanéenne et nigériane. Rencontre avec Taiye Selasi et premières pages du roman en fin d’article.

«Le Météorologue», roman des turbulences

Par et
 © DR © DR

Saisissante beauté des Solovki, monastère devenu prison tsariste puis soviétique, rencontres, voyages renouvelés, camps : à travers le destin unique et commun d’Alexeï Féodossiévitch Vangengheim, liquidé en 1937, Olivier Rolin parle de « l’espérance révolutionnaire » assassinée, d’un père aimant, de la Russie, de lui. Et c’est très beau. Entretien vidéo, extrait en fin.

«Debout-Payé», Gauz ou l'épopée du vigile

Par

Salarié invisible, le vigile que conte Gauz dans un livre réjouissant publié en cette rentrée, est aussi celui qui voit tout de nos folies contemporaines. Le travail en miettes, la solitude des métropoles, son regard lucide et moqueur n'épargne rien ni personne. Entretien vidéo et texte inédit. 

Christine Montalbetti : l’Amérique comme fiction

Par
 © Christine Montalbetti © Christine Montalbetti

Après deux romans japonais, Christine Montalbetti retourne aux États-Unis, explorant des crises individuelles et collectives, dans un roman inclassable, vertigineux, génie du lieu et hymne à la puissance de la fiction : Plus rien que les vagues et le vent. Rencontre avec l’auteure et extrait du roman en fin d’article.

Emmanuel Carrère, il y a quelque chose qui boite

Par

Emmanuel Carrère, dans Le Royaume (POL), tombe sur un bec : Le Nouveau Testament. Mêlant sa crise de foi d'il y a vingt ans et les tribulations de Paul et Luc voilà vingt siècles, il déraille par où sa littérature pèche soudain : l'emploi d'un “je” omniprésent, désinvolte et fourbu. On espérait Fernand Braudel, c'est Alain Decaux. Démonstration...

Lydie Salvayre, Andrès Trapiello: no pasaran!

Par

Et elle ne passe pas, la mémoire. Elle innerve le temps présent. Lydie Salvayre dit, superbement, la liberté d’une femme entre Histoire et carcan d’une société, le courage de Bernanos, l'insurrection libertaire. Trapiello interroge brillamment les suites intimes, publiques, actuelles, de la guerre civile espagnole: à vif, tous deux. Extrait en fin.

Le monde du travail revisité. Premiers romans (1/4)

Par
 © DR © DR

Récit cruel voire sadique chez Denis Michelis, chronique acérée du sous-emploi chez Clotilde Coquet, magnifique conte sur la métamorphose et la rupture sociale chez Marion Richez : trois premiers romans, trois versions remarquables du roman d’apprentissage revisité.

Qu'est-ce qui fait courir Murakami ?

Par
Haruki Murakami, marathon © DR Haruki Murakami, marathon © DR

Par-delà le mythe – l'auteur sportif accompli, secret – ou les chiffres – le million d'exemplaires au Japon, au moins autant à l'étranger –, qu’est-ce qui fascine tant chez Murakami ? Visite guidée avec L’Incolore Tsukuru Tazaki, son dernier livre. Extrait en fin d'article.

Prix Interallié. Mathias Menegoz, voyage au bout de la lignée

Par

Sept cents pages de sombre château au bord d’un lac, de forêts profondes, d’aristocratie partie aux confins de l’empire austro-hongrois, d'amours sanglantes et de luttes communautaires. Mathias Menegoz semble à contre-courant. Pas tant que ça. Extrait en fin.

«Blanès» de Hedwige Jeanmart : à la recherche de l'homme perdu. Premiers romans (4/4)

Par
 © DR © DR

Blanès, étonnant et détonant premier roman, défie à la fois le pitch et le rationnel. Costa Brava, disparition, Roberto Bolaño, camping, deuil et pur plaisir de lecture : se souvenir que le rire est victoire sur le tragique. Extrait en fin.

Brooklyn, nouvel épicentre des lettres américaines

Par
 © Dominique Bry © Dominique Bry

Longtemps, Manhattan a tenu le haut du pavé dans les romans américains, mais c'est Brooklyn qui s'impose désormais dans la fiction, et est déjà en passe de devenir un cliché. Alors que se tient le festival America, visite du nouvel eldorado des lettres américaines, autour de quelques romans de cette rentrée. Extraits en fin d'article.

Rentrée littéraire: des transports très en commun

Par

Trois des 607 romans de cette rentrée littéraire explorent les transports en commun: une rame de RER soudain à l'arrêt dans Incident voyageurs de Dalibor Frioux; des luttes autour d'une ligne à grande vitesse chez Aurélien Bellanger (L'Aménagement du territoire); une catastrophe aérienne dans le premier roman d'Adrien Bosc, Constellation. Chacun de ces récits propose un angle d'étude romanesque de groupes humains en pleine mutation. Critique et extraits des livres.