Yann Moix: pourquoi tant de complaisance?

Par

L’affaire Moix dépasse amplement la querelle familiale ou l’étude de cas psychologique, surtout depuis le tir de barrage médiatique déployé pour absoudre l’écrivain-chroniqueur. Elle entache les éditions Grasset, implique un certain milieu germanopratin et met en lumière les dysfonctionnements du service public audiovisuel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Jean-Luc Mélenchon, c’est Pétain à l’envers », s’était un jour amusé Yann Moix. Maintenant que l’on sait que le romancier, lorsqu’il était étudiant, c’était Faurisson à l’endroit, de nombreuses questions continuent de se poser.